Forum Partir-Ciper le 16 et le 30 novembre 2019 lors du Festisol (Festival de la Solidarité)

😎Forum Partir-Ciper 2019 :

Télécharger le flyer ici

Première journée à Clichy-Sous-Bois : 16 novembre 2019

Deuxième journée à la Courneuve : 30 novembre 2019

Vous avez toujours voulu vous engager au niveau local et international ? Ou encore mieux dit, vous avez toujours voulu : PARTIR-CIPER ? : Partir loin et revenir, puis Participer pour construire un monde plus juste et solidaire, c’est ça l’avenir !  

🤓 Vous voulez découvrir les initiatives de jeunes en Seine-Saint-Denis et à Paris qui ont eu des projets solidaires en France et à l’international ? 

🎙Vous voulez venir débattre et animer des stands de vos associations menées par des jeunes ? 

🚀 Vous avez toujours voulu faire un projet de mobilité et d’engagement en France et/ou à l’international et voulez rencontrer d’autres jeunes qui l’ont déjà fait ?

 🌍 Vous voulez rencontrer les initiatives locales en Seine-Saint-Denis en lien avec la mobilité et la solidarité ? 

Le 16 et le 30 novembre
 aura lieu un projet “Made-In Seine-Saint-Denis” lors du Festival de la Solidarité : le premier Forum Ouvert de la jeunesse, organisé par et pour les jeunes de la Seine-Saint-Denis. En partenariat avec Via Le Monde et beaucoup de structures associatives et municipales de la Seine-Saint-Denis, YES Akademia a l’immense plaisir de vous inviter au Forum Ouvert “Partir-Ciper : de l’international au local”.

L’ouverture aura lieu le 16 novembre de 10h à 18h, au Service Jeunesse de Clichy-Sous-Bois. La clôture aura lieu le 30 novembre au Service Jeunesse de la Courneuve à Guy Moquet.

Inscrivez-vous pour réserver votre place gratuite à l’une ou les deux journées du Forum ! Venez seul.e, avec vos amis, ou des groupes de jeunes ! Nous n’allons pas pouvoir inscrire plus de 150 personnes par jour pour le Forum alors inscrivez-vous vite ! Sur Facebook ici : https://www.facebook.com/events/565270677544099/ et sur Eventbrite ici : https://www.eventbrite.fr/e/billets-forum-partir-ciper-2019-76419750531?fbclid=IwAR1WrxhaxpYdD7_Qmatn0Ab-XMSgNedT6U9v_an67w-QZvE8Wf89eKYKUSI

Associations et structures municipales partenaires et co-organisateurs du Forum avec YES Akademia : Service Jeunesse de la Courneuve, Service Jeunesse de Clichy-Sous-Bois, Festisol, AC LE FEU, Le Lab de Pantin, Jouons Comme Elles, Mejless, Salydarité, Via Le Monde.

D’autres associations et structures municipales qui participeront le 16 et le 30 novembre (nous contacter jusqu’au 2 novembre si vous souhaitez faire partie de la programmation!) : JoinHands, Plus Qu’Une Soupe, Association Jeunes Européens – France, E-Graine, Solidarité Internationales, Etudiants et Développement, Eclaireurs et Eclaireuses de France.

forum partirciper.gif

Programme prévisionnel

10h30-11h00 Temps d’accueil 

Accueil et émargement des participants, recueil des attentes des participants, présentation de la journée

11h00-12h00 Speed dating

Objectifs : Inspirer les participants, mettre en valeur des engagements, des projets et donner aux jeunes des opportunités de rejoindre un projet. Permettre aux porteurs de projets de faire une restitution de ces derniers.

Rencontre entre les associations partenaires et entre les associations partenaires et le public : Chaque association tiendra un stand pour présenter son projet, et certains de ses membres ainsi que les participants pourront aller à la rencontre des autres associations. Les personnes présentes sur le stand seront aussi chargées de recueillir les thématiques pour les open spaces en posant des questions aux participants. 

Les partenaires ressources pourront également aller de stand en stand pour apporter des clés aux porteurs de projets.

12h00-13h30 Pause déjeuner

13h30-16h00 Open spaces

Objectifs : Créer ensemble, montrer les vertues de l’intelligence collective, vivre la façon dont naît un projet, valoriser les participants, leurs idées.

4 thématiques seront retenues durant la pause déjeuner. Un temps de présentation du format open space et des invités (partenaires ressources) précédera le démarrage des échanges (14h00-15h45). Si possible, un dessinateur dans chaque espace retranscrira les échanges sur une fresque pour garder une trace et faciliter la restitution.

La restitution se fera pour chaque groupe par un facilitateur identifié qui apportera des éléments de réponses aux questions soulevées et présentera la solution retenue à la problématique identifiée durant le forum

Présentation des open spaces

16h00-16h30 Pause/ Animation

Un temps de pause avec une animation (musique/danse & goûter) permettra aux participants de s’aérer et aux associations qui tiendront les stands dans l’après midi de s’installer.

16h30-16h45 Témoignage

L’association Mejless témoignera de son projet à Clichy sous bois et Jouons comme elles à la Courneuve.

16h45-17h00 Lancement officiel

Les partenaires institutionnels prendront la parole 

17h00-18h30 Speed dating 

6 associations proposeront des activités aux jeunes des actions pour tester l’engagement de façon pratique.

18h30-20h30 Soirée/ Coktail/ Animation

Animation par des artistes locaux et poursuite des échanges.

Manifeste de l’Ascenseur

Notre engagement

L'Ascenseur

À chaque génération, pour chacun de ses enfants, la République réitère ce serment qui la fonde : chacun doit avoir une égale liberté d’accès à l’éducation, à l’emploi, et à la culture, sans biais lié à son origine sociale, territoriale ou ethnique.


Cette promesse s’appelle l’égalité des chances. C’est son nom. Mais pour un nombre considérable de citoyens, elle n’existe pas dans la réalité. Les inégalités persistantes, le poids des discriminations – conscientes ou inconscientes -, les accidents de vie qui créent des fragilités, entretiennent au contraire une inégalité des possibles qui mine notre pacte social.


Nous sommes des associations, des entrepreneurs sociaux, des entreprises françaises, des fondations attachés à une réelle égalité des chances et qui refusons cette fatalité. Nous entendons œuvrer pour aider chacun à trouver sa voie, sans déterminisme lié à sa naissance et son histoire. Nous repérons, affirmons, respectons et aidons l’accomplissement des talents, dans toute leur diversité.
Pour y parvenir, nous avons une méthode : multiplier les liens entre ceux qui ne se parlent plus, ou pas assez.


Dans les écoles, les lieux de culture, les terrains de sport, les entreprises, les administrations, les médias, partout où cela est possible, nous créons des passerelles, nous faisons confiance à la volonté d’engagement des citoyens de tous horizons. Nous croyons à la force et à la nécessité du collectif. Ensemble, nous voulons construire et faire rayonner des solutions applicables à vaste échelle, questionner le confort de ceux qui sont, par habitude, du bon côté du monde, renouer avec l’envie de nous rassembler pour réparer l’ascenseur social.


Cette mobilisation de tous commence par un lieu dédié. Un endroit où nous pouvons partager nos convictions et notre capacité à innover à partir des besoins du terrain. Nous sommes en plein cœur de Paris, à côté de la Bastille. Elle a son génie : dans un geste émancipateur, il brise les chaînes qui empêchent son envol. Il est notre inspiration.


Nourri de cet idéal de fraternité et d’égalité né ici même, L’Ascenseur a ses talents. Jeunes, bénévoles, salariés, enseignants, acteurs de terrain, partenaires, d’une diversité semblable à la société française.


Nous souhaitons qu’il porte chacun le plus haut possible.

Bienvenue à L’Ascenseur.

« Engagement à tous les étages » – ELLE Magazine, 11 janvier 2019

ENGAGEMENT À TOUS LES ÉTAGES
ELLE – vendredi 11 janvier 2019

L’article sur Internet se trouve ici.

NOUVEAU HAUT-LIEU DE LA SOLIDARITÉ INSTALLE AU CŒUR DE LA CAPITALE, L’ASCENSEUR PARIS-BASTILLE ACCUEILLE DES ASSOCIATIONS ŒUVRANT POUR L’ÉGALITÉ DES CHANCES. UNE PREMIÈRE

« Les fenêtres, on vous les pose où ? », lance un monsieur tout en bras. En ce lundi de décembre, c’est l’effervescence dans cet immeuble haussmannien du boulevard Bourdon, à deux pas de la place de la Bastille, à Paris. Le rez-de-chaussée est en travaux, des affichettes indiquent les noms des locataires, mais, dans les étages, les derniers arrivants prennent les mesures pour ajouter une étagère tandis que d’autres sont déjà au travail. Depuis les balcons, on aperçoit au loin l’ange perché au sommet de la colonne de Juillet. Bon présage ? Symbole révolutionnaire, oui ! Car entre ces murs, dans ce nouveau lieu baptisé « L’Ascenseur », on est bien décidé à ouvrir les horizons et le champ des possibles. Ce sont pas moins de vingt et une associations qui y cohabitent pour offrir un meilleur accès à l’éducation, à l’emploi et à la culture aux jeu nés de milieux défavorisés.
Un immeuble parquet-moulures-cheminées tout entier consacré à l’égalité des chances ? Du jamais-vu ! Ce projet utopique est né de la rencontre de deux hommes engagés, Benjamin Blavier, de l’association Article 1, qui accompagne les jeunes de milieux modestes depuis leur orientation jusqu’à leur insertion professionnelle, et Saïd Hammouche, le patron du cabinet de recrutement Mozaïk RH, surnommé le « DRH des cités ». « Avec Saïd, nous nous connaissons depuis longtemps, raconte Benjamin Blavier, ancien cadre chez SFR. Nous rêvions d’un endroit dans lequel nous pourrions mutualiser nos efforts pour aider les jeunes. Quand nous sommes tombés sur ce magnifique immeuble, nous nous sommes dit : voilà, notre maison de l’égalité des chances » Ce projet un peu fou séduit même une banque, BNP Paribas, sous la houlette d’Antoine Sire, directeur de l’Engagement d’entreprise du groupe, qui décide de financer L’Ascenseur en prenant notamment en charge l’intégralité du loyer du rez-de-chaussée pour les six années du bail.
En avril 2018, un appel à candidatures est lancé afin d’attribuer les 2 300 mètres carrés sur 8 étages et les 250 postes de travail : « Nous avons reçu une quarantaine de candidatures, explique Saïd Hammouche. Nous avons choisi les associations les plus motivées, les plus expérimentées et surtout celles qui étaient prêtes à tout partager, leur carnet d’adresses, leur expérience du digital, leurs compétences. Ce n’est pas du coworking, c’est une aventure commune. »
Résultat : à chaque étage, les portes sont grandes ouvertes, et, dans les kitchenettes communes, des débats enflammés se succèdent et des réunions s’improvisent : « Nous partageons la machine à café, mais surtout les bonnes idées, s’enthousiasme Claire de Mazancourt, à la tête de l’Institut de l’engagement, qui aide chaque année 700 jeunes à trouver un job même s’ils n’ont « ni le bon diplôme, ni le bon nom, ni la bonne adresse ». Cette quadra vient d’organiser sa première réunion entre « voisins de palier » : autour de la table, Benenova, qui met en relation associations et bénévoles, La Chance, qui démocratise l’accès aux concours des écoles de journalisme, et Crésus, qui lutte contre le surendettement : « Chacun s’est présenté, a décrit ses besoins et, en une heure, on s’est déjà mis d’accord sur plusieurs actions communes. On parle la même langue, on a les mêmes convictions. On est là pour se retrousser les manches et pour réparer l’ascenseur social. » Julie Perrin, de Crésus, est sur la même longueur d’onde : « Nous allons former les 250 lauréats de l’Institut de l’engagement à la gestion de leur budget, on a l’impression que tout est possible ! »

 

ON EST LÀ POUR SE RETROUSSER LES MANCHES ET POUR RÉPARER L’ASCENSEUR SOCIAL

CLAIRE DEMAZANCOURT, DIRECTRICE DE L’INSTITUT DE L’ENGAGEMENT

Au troisième niveau, dans le bureau de Yes Akademia, l’excitation créée par cette aventure citoyenne et solidaire est palpable : « C’est formidable d’être tous réunis, confie Sarah Gogel, la fondatrice, on s’épaule, on s’entraide. Quand on ressent du découragement face à l’immensité de la tâche, on monte d’un étage, on discute et on est reparti pour un tour ! » Sur les murs des bureaux, des affiches avec des slogans très « feel good » comme : « Leur avenir en grand », « Confiance », « On prend la parole »… Les salles de réunion portent des noms comme « Espoir » ou « l’Everest ». Naïf ? Réaliste, au contraire, car c’est bien une montagne de préjugés et d’obstacles qu’ont à franchir les jeunes nés loin des beaux quartiers ou issus de milieux sociaux défavorisés quand ils doivent trouver leur voie professionnelle. Selon l’Institut Télémaque, installé également à L’Ascenseur, 31% des collégiens de REP+ font un stage en lien avec leur orientation après la troisième contre 5 6 % des collégiens hors éducation prioritaire ; les enfants d’ouvriers ont onze fois moins de chances de réussir au bac que les enfants de cadres ; 75% des collégiens de REP+ réussissent leur brevet versus 90% hors éducation prioritaire… Virginie SaImen, cofondatrice de Viens voir mon taf, est convaincue de la nécessité de se rassembler pour lutter plus efficacement contre les discriminations en s’attaquant à chaque maillon de la chaîne, école, stage, job, culture : « N o u s aidons les collégiens sans réseau à décrocher leur stage de troisième, Fête le mur intègre les jeunes grâce au sport, Become organise des séjours pour les ad os afin de leur donner le goût de l’engagement, Les Concerts de poche fait découvrir la musique classique à un public qui n’a pas l’habitude d’en écouter, La Cravate solidaire récolte des costumes et des ta il leurs (et des cravates !) pour aider des candidats à préparer leur entretien d’embauche. Partager des bureaux avec tous ces acteurs de l’inclusion et de la diversité facilite des tas de choses, comme les démarches administratives, que l’on fait ensemble. Cette année, certains de nos jeunes vont certainement effectuer leur stage au sein de L’Ascenseur ! C’est un cercle vertueux. »
Un renvoi d’ascenseur qui se fait aussi dans la bonne humeur à l’heure du déjeuner. Aujourd’hui, c’est Mathilde qui présente les succès de Time2Start et ses entrepreneurs « issus des quartiers ». De quoi inspirer les bénévoles assis autour de la table. Un réseau sur Facebook est utilisé comme messagerie interne ; chacun y poste offres d’emploi et actualités. Même Eloquentia, la fameuse association de Seine-Saint-Denis qui forme à la prise de parole les collégiens et les lycéens, a pris un bureau à L’Ascenseur. De nombreux ateliers de formation à l’entretien d’embauche sont déjà organisés dans les sa Iles encore en rénovation. Adel Boughazi, 23 ans, et Louis Augustin Mbagnick Sène, 25 ans, sont tous les deux passés par Yes Akademia, l’une des dernières associations à s’être établie à L’Ascenseur. Adel, après être parti en Inde pour aider d’autres jeunes pendant quarante-cinq jours, continue d’être bénévole à L’Ascenseur : « Je suis passé donner un coup de main pour le déménagement et aussi pour fêter l’anniversaire de Louis Augustin, qui a 25 ans aujourd’hui, notre asso, c’est une grande famille ! Venir ici, dans un si bel immeuble, c’est vraiment génial et super motivant ! » Louis Augustin, né dans un village très pauvre du Sénégal, est aujourd’hui secrétaire général du comité de jeunes de Yes Akademia dans son pays et effectue son service civique à Paris au sein de L’Ascenseur. « On voulait qu’à chaque étage nos bénéficiaires trouvent un interlocuteur pour leur donner un coup de main, explique Saïd Hammouche. Nous installer au cœur de Paris nous a permis de rendre les problématiques de l’égalité des chances plus visibles par tous : les politiques, les pouvoirs publics, les journalistes.
Afin de leur dire : Nous sommes là, on existe, on a des solutions, venez nous voir Et puis, ce bel immeuble indique aussi à nos jeunes que l’on veut le meilleur pour eux, l’excellence, et pas un avenir au rabais. Ils ont droit au meilleur. » Non loin, dans le ciel de Paris, l’ange de la Bastille y veillera.

IMPOWER phase 2 l’été 2017 : 60 jeunes et staffs en Inde, en Haïti et au Sénégal

Sénégal : Beatriz, François, Johanna, Kévin, Leslie, Lucas, Marie, Nadjma, Nourad, Paul, Sara, Jeifla, Ibrahim, Imen, Maryetou, Adam, Maïmouna, Malo, Cheikh, Aby, Thierno, Marie-Louise

Inde : Adel, Amina, Anna, Chloé, Vinod, Cléa, Farah, Fayçal, Lola, Blaise, Lucas, Ndeye, Salimata, Salomé, Hyeok, Younousse, Ashma, Karthika, Altaf, Maha, Rishi, Raoul

Haïti : Gorgui, Henry, Aminata, Catherine, Charlotte, Dolph, Karim, Léa, Louise, Miguel, Samra, Sofia, Leny, Thierno, Johanna, Wenley

Voilà les 60 prénoms des jeunes aventuriers de cet été qui ont entre 15 et 26 ans pour la plupart et qui écrivent chaque semaine sur leur temps d’échange interculturel et solidaire sur le Tumblr de YAKA ici :

www.yesakademia.tumblr.com/

Ci-dessous quelques photos depuis le 17 juillet 2017 ! L’échange interculturel et solidaire se terminera le 30 août pour ensuite se transformer en phase de mise en action de projets !

Merci pour tout votre soutien.

India été 2017

Marie au Sénégal

Galtare groupe Inde

haiti départ

Félicitations aux nouveaux lauréats 2016-2017 : remise des diplômes à l’Organisation Internationale de la Francophonie le 19 mai 2017

Félicitations aux 37 lauréats 2016-2017 qui ont reçu leurs diplômes de réussite à l’Organisation Internationale de la Francophonie le 19 mai 2017 pour célébrer leur engagement et leur esprit entrepreneurial démontrés lors de leur suivi des parcours pédagogiques d’IMPOWER ou de Press Start de l’ONG YES Akademia.

IMPOWER : Abdou Sow, Axel Cormier, Dolph Alexis, Louis Barreiros, Léa Kafando, Lesly Joyce Boston, Eloise Assueid, Émilie Rivière, Malick Badiane, Adelin Pierre, Hachimia Mhajdou, Guénou Minthe, Hyuk Hwang, Fatoumata Sylla, Nourad Maecha, Catherine Strigiotti, Chloé Riera, Catherine Mengoumou, Malo Le Boubennec, Manuella Bonneveau, Mariam Nimaga, Helena Ossola, Thierno Cissé, Kévin Maulavé, Damya Bouarif, Nadjma Karani

PRESS START : Anissa Ada,Elodie Lamoureux, Fessoil Abdoulhamidi, Makan Fofana, Mamadou Fedior, Mickael Vandard, Mohamed El Moussaoui, Nina Oussadi, Princesse Baku Detila, Stephanie Maurel, Samir Akacha

Merci à l’Organisation Internationale de la Francophonie pour leur accueil formidable pour la cérémonie de clôture et le forum de la jeunesse, et surtout à Mme. Dilek Elveren, Mme. Monique Vilayphonh, M Ma Umba Mabiala, Mme. Mireille Roux, Mme. Julie Tilman, M Brahima Cissako et M David Bath

Merci à Madame Seybah Dagoma pour avoir été une magnifique marraine entrepreneuriale de cette promotion de jeunes lauréats et de nous avoir accueilli le 19 mai à l’Assemblée Nationale.

 

Ma Umba bis

remise bis

press start OIF

salle bondée à l'OIF forum

Merci à tous nos partenaires depuis 2012 : 

AFIP, Ambassade de France à Washington DC, Ambassade des États- Unis en France, American Women’s Group (AWG), APECSY, Association 120W, Association Samaane, Axis Expertise, British Council, Chambre des Associations, Chapka Assurances, Covet Chic, Cultures du Cœur, Département de Seine-Saint- Denis, Eco-Emballages, France Volontaires Sénégal, Fondation EDF, Fondation SAP, Fondation Carla Bruni Sarkozy, Friends of la Fondation de France, France Volontaires au Sénégal, Ecole Jeannine Manuel (EJM), Fondation de Groote, Fondation HSBC pour l’Education, Fondation Carla Bruni Sarkozy, Fondation Tocqueville, Friends of the Fondation de France, Give1Project, JUMP! Foundation, IUT de Montreuil, Paris 8, Jappoo Développement, Jean Reno, JoinHands, La Guilde, Maison du Rugby à Yoff, Maison des Associations du 3ème à Paris, Microcred, Mybnk, Os Figueiros, Passerelles et Compétences, Positive PlaNet, Proskauer, PwC, Ville de Paris (label co-développement), Région Ile de France, Reality Tours and Travel, Sénat, Sikana, Veggie Magnifique, Via Le Monde, Ville de la Courneuve, Xerox

 

Récit de Makan (lauréat Press Start saison 3): « Le cheminement non-linéaire de la connaissance »

Makan Press Start mai 2017

Alors que je plongeais ma main dans la terre humide pour planter des haricots, des images surgirent dans mon esprit et vint une vertueuse inspiration… Voici un récit naturel, calme et apaisant. 

Je participe au programme Press Start d’entrepreneuriat responsable de l’ONG YES Akademia, qui se déroule du 8 au 20 mai entre Paris, Toulouse et Marseille.

Je souhaitais absolument participer à ce programme pour « apprendre, mais en faisant » (learning by doing) sur le développement durable et l’économie circulaire. Notamment à travers la découverte du WWOOFING (https://www.wwoof.fr). Le WWOOFING est une pratique consistant à travailler dans une ferme écologique et être initié à une philosophie de vie alternative basée sur l’amour de la nature, le partage et le travail.

Le cheminement non-linéaire de la connaissance

Je ne me suis jamais intéressé au développement durable jusqu’au jour où j‘ai pris conscience de l’impact positif qu’il pouvait avoir sur la création d’un business et sur mon quotidien d’entrepreneur. Cette réflexion me renvoie  à mon expérience avec l’école qui m’imposait des lectures, des sujets pour faire de moi un homme cultivé et un bon citoyen. j’aime lire et écrire, cependant j’ai raté la phase  « apprentissage de la langue de Molière », car je n’y voyais aucun intérêt. Si ce n’était d’avoir une bonne note. Je n’arrivais pas à faire le lien avec mon quotidien ou l’histoire de ma famille. Aujourd’hui lorsque je médite les lyrics des rappeurs et que je reconnais l’utilisation d’une figure de style je trouve cela inspirant. Je me dis que les rappeurs peuvent participer à la réinvention de la langue française.

Convergence des difficultés entre banlieue et campagne.

La banlieue et la campagne traversent des difficultés semblables en terme d’économie, d’éducation, de fuite de cerveau. Parfois à la campagne, c’est encore plus difficile à cause du manque de structure. Et pourtant, je suis persuadé qu’il y a des projets convergents qui pourraient redynamiser ses différentes parties de la France grâce à l’entrepreneuriat numérique. Des idées sont en cours de floraison…

Connexion avec l’histoire de mes parents

Mes parents sont d’origine du Mali. Avant de venir en France, ils sont travaillés dans les champs. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est qu’à travers ce contact avec la terre, de fortes émotions m’ont envahi et l’histoire de mes parents et leur projet de ferme m’est apparut plus vivant dans mon esprit.

Développement de la créativité et de l’innovation frugale.
Mon intention cachée à travers cette aventure, c’était de développer mes compétences en innovation frugale. Autrement dit : je viens de banlieue, je n’ai pas beaucoup de moyen, pas un grand réseau, c’est un fait. Alors comment créer de la valeur à partir de ce que je possède aujourd’hui et être entrepreneur de ma vie ? Venir de banlieue n’est plus un problème, mais un défi majeur, un moyen pour moi de déployer des stratégies créatives pour développer des nouvelles compétences non enseignées en école de commerce.. Afin de me frayer une voie différente vers l’aboutissement de mes projets.

L’effervescence de l’entrepreneuriat et l’introduction de nouvelle forme de spiritualité dans la culture start-up

Les start-ups, les associations sont à la recherche de financement, de partenaire ou d’un business model. La pression est forte dans les lieux innovants de Paris. J‘avais envie de prendre du recul sur tout ce mouvement et voir comment je pouvais intégrer dans mon quotidien d’entrepreneur des pratiques apaisantes. Nous avons pratiqué la méditation et le yoga du rire inspiré de la spiritualité indienne importé par la culture Hippie. D’autres formes de spiritualité ont également leur places dans les organisations innovantes afin de favoriser le bien être et le bonheur des employés.

J’espère que ces légères réflexions seront pour vous des graines d’inspirations pour vos futurs projets.

AGO 2017 : 26 janvier

 

Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre pour notre Assemblée Générale Ordinaire le jeudi 26 janvier 2017 à 20h chez nos partenaires Proskauer, au 374 Rue Saint Honoré, 75001. Il y aura un rassemblement informel avant si vous voulez venir à partir de 19h.

L’Assemblée est ouverte à tous les membres à jour de leur cotisation ou sous certaines autres conditions selon leur statut (exemple : ancien lauréat, staff ou membre de la famille engagé). Il vous sera possible de régler votre cotisation pour l’année 2016-2017 sur place (pour rappel, la cotisation est de 30 €). Vous pouvez également la régler en ligne en cliquant sur le lien qui suit : www.yesakademia.ong/faire-un-don

Si vous avez une question sur votre statut de membre de YES Akademia n’hésitez pas à nous contacter. L’ordre du jour de l’Assemblée Générale Ordinaire sera le suivant :

1.     Présentation du rapport moral
2.     Présentation du rapport financier
3.     Approbation des comptes annuels
4.     Renouvellement du mandat de certains membres du Conseil d’administration
5.     Election éventuelle de nouveaux membres du Conseil d’administration
6.     Pouvoirs

Dès votre confirmation de participation, nous vous enverrons :

–       Le texte des résolutions qui seront soumises au vote de l’Assemblée Générale Ordinaire; et
–       Les  comptes annuels pour l’exercice clos le 31 août 2016.

Si vous ne pouvez pas assister à l’Assemblée, il vous est possible de donner pouvoir à un autre membre en remplissant et en nous renvoyant le modèle de pouvoir ici : http://yesakademia.ong/pouvoirago/

Pour ceux qui souhaiteraient voter à distance, vous remplirez un formulaire de vote qu’il vous faudra retourner à secretaire@yesakademia.ong au plus tard le 23 janvier à 12h. Les formulaires retournés hors délai ne pourront être pris en compte.

S’agissant de ceux d’entre vous qui souhaitent se joindre à nous, pour des questions de logistique et nous permettre d’anticiper l’organisation de l’Assemblée, nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer votre présence en répondant à cet email.

Merci d’avance à tous pour votre participation et engagement.

Solidairement Vôtre,

Le Conseil d’Administration de YES Akademia

Bonne année, Happy New Year, Dewenati, Bònn ané, Feliz año nuevo, नया साल मुबारक हो, नवीन वर्षाच्या हार्दिक शुभेच्छा !!

 

Une des associations soutenues en 2016 : Label Co-développement de la Ville de Paris

Label Co-développement

Merci à la Ville de Paris ! Nous sommes très fiers et heureux d’avoir été l’une des associations retenues pour effectuer des projets du label co-développement de la ville de Paris. Les localisations au Sud sont très variés : 6 des projets ont un volet Sud en Afrique subsaharienne (Madagascar, Guinée-Conakry, Burkina-Faso, Mali, Sénégal), 2 au Maghreb (Tunisie, Algérie) et 2 en Amériques (Haïti, Colombie). Ci-dessous la liste des associations retenues et sur le site web.

  • Yes Akademia : Bibliothèque Sène Huang à Nianiar et ateliers pédagogiques, Sénégal
  • Réseau Fivoarana : Projet de construction d’une école publique verte, Madagascar
  • Citoyen des rues international : Foyer d’accueil pour les enfants des rues de Conakry, République de Guinée
  • Le Kapokier : Autonomisation d’un groupement de femmes par l’agro-écologie,  Burkina-Faso
  • Kandiare : Extension de l’école du village de Kandiare, Mali
  • Collectif Haïti de France : Améliorer les conditions d’épanouissement des Haïtiens en France et en Haïti, Haïti
  • Primavera – Education et Solidarité Internationale : Ecole communautaire de citoyenneté, Colombie
  • Entreprendre au Maghreb : Atelier de fabrication d’huile de figue de barbarie pour les femmes de Tajerouine, Tunisie
  • Association Telilt: Soutien à la construction d’un puit dans le Sahara et conférence/débat à Paris, Algérie
  • Association des ressortissants de Thiaguel Bory, Lafou et Kouramangui : Réduire, maitriser, gérer et valoriser les déchets à Thiaguel-Bory, République de Guinée

10 décembre 2016 : pitches au Mab’Lab des jeunes de la 5ème promotion !

10 décembre MabLab

Le 10 décembre 2016, nous avons organisé un évènement inspirant avec le collectif Youth We Can pour la journée internationale des droits de l’homme : les jeunes lauréats de la 5ème promotion du programme phare IMPOWER de YES Akademia en France ont pitché et défendu leurs projets qui émergent depuis 3 mois après leur voyage de 45 jours au Sénégal en Haïti ou en France, et qui vont poursuivre leur cours pour encore 6 mois.

Bravo à tous les jeunes lauréats et à Nadjma la gagnante de la soirée ainsi que Fatoumata qui a gagné le coup de coeur du jury.

Merci à tous les partenaires de l’event : Mab’Lab, Frateli, Convergences, vers un monde équitable et durable via Youth We Can et Marthe et Sarah des Trophées Solidaires Demain nos enfants.

Merci aux membres du Jury : Yassine Pingou- Human Relais ((fondateur) Soujoud Sarah Khamassi – Ahmed et Adèle, La fabrique à Talents (fondatrice) Salwa Toko – Wi-Filles (fondatrice) Gildas Leprince- Tourismes de la Méditerranée (fondateur) David Chhean- Les anciens du Lycée Suger (fondateur) Corinne Thouvenin – YES Akademia (Présidente) Huang Louise – YES Akademia (ancienne lauréate) Delphine Delphine- YES Akademia (ancienne lauréate)

Merci aux mentors : Merci aux mentors Adrien Sutkowski, Akofa Bernasconi, Anissa Abdou, Benedicte Sanson, Chloe Ledoux, David Munnich, Farah Mel, Florence Makpolo, Guillaume Cussac, Joey Ada Nkomo, Laura Merckx, Maïmouna Haïdara, Marie-Hélène Mallet, Maryline Vo, Julien Musy, Saan Sandrin, Stéphanie Rodriguez, Suzanne Kafando, Sylvie Desprez, Valerie Dubois, Yéra Dembele

Voici les photos de l’évènement sur Facebook et la Brochure.

Ci-dessous les 23 projets que les jeunes de la 5ème promotion sont en train de développer depuis leur voyage l’été 2016 au Sénégal et en Haïti. 

  1. Axel : Appliquer un programme de reboisement spécifique aux problématiques de Jan Jan à Haïti et création d’une plateforme d’échange de fruit et légumes pour et par les particuliers.
  2. Cathie : Vente de livres photos réalisés elle-même dans le but de collecter des fonds pour que le village de Jan Jan à Haïti puisse se remettre à vivre dignement après l’ouragan Matthew.
  3. Chloé : Création d’un programme pédagogique d’ateliers de développement personnel et éducatif en France
  4. Damya : Accès à l’éducation en France, projet d’aide aux devoirs pour les jeunes.
  5. Dolph : Développement d’une formation à l’agriculture innovante au village de Mbourokh, au Sénégal.
  6. Eloise : Mise en place d’un système de jardins partagés en France.
  7. Émilie : Création et développement d’un orphelinat à Fond-des-Nègres à Haïti pour soutenir l’association de sa mère.
  8. Fatoumata : Développement d’un système de traitement des déchets et sensibilisation au recyclage en France, dans sa communauté.
  9. Guénou : Création d’un documentaire décrivant la condition féminine et portant une réflexion. sur le féminisme noir en France.
  10. Hachimia : développement du projet « Kid’s Time » en France.
  11. Héléna : Mise en place d’une aide aux personnes réfugiées en France en collaboration avec JoinHands.
  12. Hyuk : Communication sur YAKA en Corée du Sud.
  13. Katherine : Création d’une troupe de théâtre en France pour découvrir l’histoire d’Haïti à travers la pièce de théâtre d’Aimé Césaire «La tragédie du roi Christophe».
  14. Kévin : Développement de son association mêlant sport et orientation des jeunes en France
  15. Léa : Collecte de fonds pour acheter et distribuer des manuel scolaires dans un village en Haïti
  16. Leslie-Joyce : Blog de réflexion sur des sujets divers et variés notamment de société ou d’actualité.
  17. Louis : Développement d’un cours d’apprentissage pour les enfants à travers la lecture des contes, en France
  18. Malo : Création d’une école de football au Sénégal.
  19. Mariam : Développement d’un système de traitement des déchets dans le village de Mbourokh, au Sénégal.
  20. Manuella : Récolte de fonds pour la pouponnière de mbour.
  21. Nadjma : Mise en place d’une électrification via des panneaux solaires dans un lycée (Itsinkoudi)  aux Comores.
  22. Nourad : Mise en place d’une pharmacie mobile « Pharmabus » circulant entre les villages de la commune de Sandiara (Mbourokh, Nianiar et Mboulem) au Sénégal.
  23. Thierno : Développement d‘un programme de sensibilisation des jeunes en France

Text Widget

Placerat vel augue vitae aliquam tinciuntool sed hendrerit diam in mattis ollis don ec tincidunt magna nullam hedrerit pellen tesque pelle.